Les deux pièces de monnaie

Français’s Docs Beginner Les deux pièces de monnaie

Les deux pièces de monnaie

Par les frères Grimm

Il était une fois un couple. C’était un homme et une femme bizarres.  Ils avaient une maison hantée.

Un jour,  ils invitent un ami chez eux.  Le couple et l’ami mangent un dîner délicieux quand soudain, l’ami voit une fille. La fille est complètement blanche. Elle flotte dans les airs. Elle traverse le mur et POOF !  Elle disparaît.

“Regardez, une fille !” dit-il. Mais la fille disparaît. Elle disparaît dans le mur.

“Une fille ?  Impossible ! Il n’y a pas de fille ici,” dit l’homme. L’homme est triste.

Le lendemain, l’ami revient chez ses amis.  Il est à table avec le couple et ils mangent ensemble un bon dîner. Soudain, il voit la fille.  Il dit : “Regardez, une fille! Elle a traversé le mur!”

L’homme et la femme sont surpris. Ils insistent : ” Non! Il n’y a pas de fille. “

Le troisième soir, la fille réapparaît.  L’ami dit : ” Voila la fille. Je vous promets… elle est réelle. ”

Frustré, l’homme dit: ” Non! Il n’y a pas de fille !  Arrête de dire ça!”

L’ami est très très surpris.  Il inspecte le mur.  Derrière le mur, il y a une chambre. C’est une chambre sombre et triste.  Dans la chambre, il y a une fille. La fille est triste.  Elle a deux pièces de monnaie dans la main. Puis, elle traverse le mur et disparaît.

L’ami dit: “J’ai vu la fille!  La fille avait deux pièces de monnaie.  Elle était dans cette chambre.”

L’homme tremble.  Il est très nerveux et surpris.  Il dit : «Cette pièce était la chambre de ma petite fille.  Elle est morte.  Un jour avant de mourir, je lui ai donné deux pièces de monnaie.  Elle est allée acheter des chocolats, mais elle était trop malade.  Elle n’a rien acheté.  Elle est morte avec les pièces à la main. “

Le couple entre dans la chambre de la fille.  Dans la chambre, il voit les deux pièces de monnaie. La famille donne les deux pièces de monnaie aux pauvres.

Maintenant, on ne voit plus de fille. La maison n’est plus hantée.  La fille est en paix.