L’âne salade

L’âne salade

Il était une fois un homme généreux, bien qu’il ait été pauvre.  Un jour, il a vu une vieille dame dans la forêt.  Elle lui a demandé « Monsieur, vous avez un peu de pain s’il vous plaît ? » L’homme lui a donné tout le pain qu’il avait. Mais la vieille dame n’était pas une femme normale.  La vieille dame était une sorcière.  Elle n’était pas une mauvaise sorcière, elle était une bonne sorcière. Elle s’est rendue compte que le pauvre homme était généreux. Par conséquent, elle lui a donné un secret pour devenir riche. Elle lui a dit :

–« Je vois que vous êtes généreux. Allez dans cette direction. Dans une minute, vous verrez neuf oiseaux dans le ciel. Tirez.  Un oiseau tombera.  Prenez le cœur de l’oiseau et placez-le sous votre oreiller.  Tous les matins, vous y verrez une pièce d’or. »

–« Merci ! » A dit l’homme supris.

La vieille femme a continué : –« Attendez ! j’ai un second cadeau pour vous.  Près de l’oiseau, vous verrez une cape.  C’est une cape d’invisibilité. Un jour, la cape vous sauvera la vie. »

–« Merci, Madame ! » A répondu l’homme très surpris.

L’homme a suivi les instructions de la sorcière. Il a vu neuf oiseaux dans le ciel. Il a tiré  sur les neuf oiseaux.  Un oiseau est tombé. Il a pris la cape pour devenir invisible.  L’homme était surpris, mais il a suivi les instructions. Il a pris le coeur de l’oiseau qui était tombé et il l’a placé sous son oreiller.  Il a fait exactement comme la vieille dame avait dit. Et le lendemain matin, il y avait une pièce d’or sous l’oreiller.

Les jours ont passé.  L’homme est devenu très riche.  Il désirait prendre des vacances et voyager.

Il a commencé son voyage et il est arrivé devant un château.  Il y avait deux femmes : une femme belle et jeune et une femme laide et vieille.  La vieille femme laide était une sorcière.  Elle avait eu une vision.  Elle savait que l’homme avait deux objets magiques : le cœur d’un oiseau et la cape pour devenir invisible.

La vieille sorcière qui avait eu la vision a parlé à la belle femme. Elle lui a raconté ce qu’elle savait et elle lui a dit « Toi, tu es belle. Tu peux servir de distraction. Distrais l’homme.  Moi, pendant que tu le distrais, je vais voler la cape qui rend invisible et le cœur de l’oiseau. »

« Mais pourquoi ?  C’est un homme respectable. »  A dit la belle femme.

Mais la méchante sorcière l’a menacée : « Aide-moi.  Sinon, tu vas le payer ! »

Le lendemain, la femme est allée voir l’homme.  Elle a flirté avec lui.  Elle l’a séduit. Il est tombé amoureux d’elle parce qu’elle était très belle et intelligente.

Pendant ce temps, la sorcière est entrée dans sa chambre. Elle a volé les objets magiques : le coeur de l’oiseau et la cape.

Mais l’homme était déjà riche.  L’or n’était pas important pour lui. Le cœur de l’oiseau n’était plus important puisqu’il était riche.  Il était content avec le cœur de la femme et l’or de ses cheveux ( la femme avait de magnifiques cheveux blonds ).

Cependant la sorcière avait volé toute sa fortune et ses objets magique.  Soudain, POUF ! Le château a disparu.  L’homme s’est retrouvé seul dans forêt.  Il a marché et marché pendant longtemps. Il était très triste parce qu’il s’est rendu compte que la belle femme était une distraction. Elle était juste une ruse pour voler sa fortune. Elle l’avait trahi. Il était déçu.

Il n’avait pas mangé pendant deux jours. Il était affamé et fatigué. Finalement, il est arrivé dans un jardin. L’homme a pensé :  « Voilà de quoi à manger ! »  Il y avait du chou.  Il y avait deux types de salade : une salade bleue et une salade verte.  Quand il a mangé la salade verte, immédiatement, ses oreilles se sont transformées. Sa bouche aussi a changé : elle est devenue longue et bizarre.  Il n’était plus un humain, il était devenu un âne.  L’homme a crié : « HI Han ! Je suis un âne ! »   Il a paniqué. L’homme était désespéré.

Il a regardé l’autre salade et il a dit : « Cette salade est d’une couleur différente. Elle bleue. C’est possible qu’elle soit l’antidote pour ma condition ? »   Il a mangé la salade bleue. Soudain l’homme n’était plus un âne.  Il était retourné à sa forme naturelle.

Puis il a eu une idée : la salade était dangereuse… mais il était possible de duper les deux femmes qui l’avaient volé. Ainsi, il pouvait se venger. Alors l’homme a pris les deux types de salade : la salade bleue et la salade verte.

L’homme a cherché et cherché les deux femmes.  Il a marché pendant longtemps.  Finalement, il est arrivé au château des deux femmes.  Les femmes : la belle femme et la vieille sorcière étaient au château avec une servante.  L’homme a mis un déguisement.  Sur son visage, il a mis une longue barbe.  Il a changé sa voix et ses vêtements.  Il a frappé à la porte.  Les trois femmes : la vieille femme, la belle femme, et la servante sont arrivées.  L’homme déguisé a dit :

-Mesdames, je viens du palais royal.  J’ai voyagé longtemps pour transporter cette salade précieuse.  Je peux me reposer ici et avoir un peu d’hospitalité ?  Après, je retournerai au palais avec cette salade fantastique. C’est pour la table du roi. »

La vieille sorcière a dit :

– « Entrez ! Reposez-vous !  … Une salade pour le roi ?  C’est intéressant. »

– « Oui, c’est la meilleure salade du royaume. »

– « Il est possible d’en manger un peu ? »

– « Oui, Madame, voilà un peu de salade. »

Les trois femmes ont mangé la salade. Elle était délicieuse !  Mais après un moment, les femmes se sont transformées en trois ânes.  Les ânes ont crié : Hi Han ! Hi Han !

L’homme a enlevé son déguisement.  Il a révélé qui il était. Il s’est exclamé : « C’est moi !  L’homme que vous avez volé.  Je suis venu pour me venger. Voici votre punition : vivre comme des animaux. »

Les femmes-ânes étaient très tristes.  Vivre comme un animal n’était pas une vie.  L’homme a payé un serviteur pour garder les animaux.  Le temps a passé et éventuellement, la vieille sorcière, qui était maintenant un vieil âne, est morte.

Le serviteur qui était responsable des ânes est allé au château.  Il a dit à l’homme :

– « Excusez-moi, mais le vieil âne est mort. »

L’homme a répondu : « Merci pour cette information.  Comment vont les deux autres ânes ? »

– « C’est bizarre.  Les deux autres ânes sont tristes.  Ils refusent de manger ou de marcher. »  A dit le serviteur.

L’homme a eu pitié des deux femmes-ânes.  Il a dit au serviteur :

– « Merci. Amène-moi les ânes. Je veux les voir. »

Le serviteur a amené les ânes à l’homme.  Ils avaient l’air triste.  L’homme a offert de la salade bleue aux ânes.  Les ânes étaient anxieux mais ils ont mangé la salade.  Soudain, ils se sont transformés en humains.

La jeune femme était toujours très belle.  Elle a dit :

–« Monsieur, je vous demande pardon.  J’ai aidé ma mère, la vieille sorcière à vous voler. »

–« Oui, mais c’était la faute de ta mère.  Ce n’était pas de ta faute.  Je te pardonne si tu me pardonnes de t’avoir transformée en âne. »

–« Oui, je vous pardonne… et je vais vous rendre votre cape et votre cœur d’oiseau. »

–« Non, garde la cape et le cœur.  Ce n’est pas important de savoir qui possède les objets… si tu acceptes d’être ma femme. »

La femme aimait l’homme et elle a accepté immédiatement.

Ils ont vécu heureux.

Discussion (0)

There are no comments for this doc yet.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

sixteen − twelve =