Conte de Noël

Conte de Noël

Adapté par un conte de Guy de Maupassant

 

Docteur Bonenfant cherchait dans sa mémoire. Il a dit : ” Un souvenir de Noël ?… Un souvenir de Noël ?…” Et tout à coup, il s’écria : – « Ah HA ! J’ai un souvenir ! C’est une histoire fantastique. J’ai vu un miracle ! Oui, un miracle, la nuit de Noël. »

Le docteur a commencé son histoire.

***

« J’étais alors médecin en Normandie. L’hiver, cette année-là, fut terrible. C’était novembre. Les neiges terribles sont arrivées.

Une nuit, la température était horrible. Personne ne quittait sa maison. Les animaux ne quittaient pas leurs maisons.

Seul, je suis allé voir un client. Le client- un homme ordinaire- a vu un œuf dans la neige. Il s’est penché, c’était un œuf en effet. D’où venait-il ? C’était un mystère, mais l’homme a pris l’œuf et l’a porté à sa femme.

Il a dit à sa femme :

–” Mon amour, voilà un œuf que j’ai trouvé sur la route ! ”

–” Un œuf sur la route ? Quelle sorte d’animal sort dans ce froid ? ” A dit la femme surprise.
— ” Oui, c’est un mystère. Tu le mangeras pour ton dîner, ” A dit l’homme.

L’œuf était parfait pour une soupe. Alors, la femme a mangé l’œuf.

La femme est devenue pâle. Elle a inspecté la soupe. Elle a dit : –” Il y avait quelque chose dans l’œuf ? ” — ” Quoi ? Non, c’est un œuf normal. ” A dit l’homme.

Elle suspectait un problème. Le mari a dit :

–” Eh bien ! Cet œuf a un goût bizarre ? ”

Elle n’a pas répondu. Puis, soudain, elle a regardé l’homme avec une face horrifiée. La femme a perdu le contrôle de son corps. Elle a eu des convulsions de la tête aux pieds. Elle a poussé des cris horribles. Toute la nuit elle a souffert de spasmes terribles.

L’homme m’a appelé. Il m’a dit que c’était urgent. Je suis arrivé rapidement. J’ai inspecté la femme, mais c’était évident : elle était folle.

Tout le village a dit :  ” Cette femme est possédée ! ”

Le prêtre du village est arrivé. Il prononçait des mots sacrés. Il a placé ses mains sur la femme. Il a récité les formules d’exorcisme. C’était une intervention de dix heures…Mais sans succès.

Noël arriva, sans progrès. La condition de la femme était terrible. Le jour de Noël, le prêtre est arrivé. Il m’a dit : –” La Noël, les miracles sont possibles. Peut-être Dieu interviendra en sa faveur pour l’anniversaire de Jesus. ”

J’ai dit au prêtre: –” Je suis scientifique, Monsieur. Je doute que la cérémonie de Noël changera sa condition. ” Le vieux prêtre a dit : — ” Vous n’êtes pas un homme spirituel, docteur ? Mais aidez-moi s’il vous plaît. Amenez la femme à la cathédrale ? ” — ” Oui d’accord, je vais vous aider. ”

Alors, je suis allé chercher la femme. Elle voulait s’échapper, mais je l’ai amenée à la cathédrale.

Le soir de Noël, la cathédrale était vide. Il y avait un grand silence. Le prêtre a inspecté la femme folle. Dès que la femme a vu les lumières, elle a crié frénétiquement !

La femme n’avait plus la forme d’une femme. Sa face était démoniaque. Elle avait l’air d’un animal.

On l’a amenée jusqu’au chœur de la cathédrale. Le prêtre s’est approché de la femme. Il a prit un crucifix dans ses mains.  Il a touché la femme avec le crucifix et elle est tombée. Elle était inconsciente.

Le prêtre a élevé la femme dans les airs. La femme était au-dessus de sa tête. Le prêtre restait immobile comme une statue. Et cela a duré longtemps.

Les minutes ont passé.

Soudain, la femme était terrifiée ! Elle a crié et a eu des convulsions. Cela a duré une minute. Après, les convulsions se sont arrêtées. La femme n’était plus possédée. Elle était calme.

Puis la femme s’est levée. Elle n’avait pas de souvenir de la possession. C’était un miracle de Noël. »

***

Le docteur a fini son histoire. Il n’a pas pu s’empêcher de l’écrire.